Euro Building Concepts UAB ©  Tous droits réservés

     Informations et conseils: 06.69.15.65.19 

COMMENT POSER UNE PORTE DE GARAGE SECTIONNELLE

____________________________________________________________________________________________________________________________

 

Les outils :

 

Crayon

Perceuse/Visseuse

Mètre

Jeu de clefs à pipe

Tournevis

Marteau

Niveau

Serre joint

Paire de gants

Escabeau

Pince coupante

 

La pose d’une porte de garage :

 

Ce travail nécessite une méthodologie et un savoir-faire accessible à tous les amateurs de bricolage.

En suivant soigneusement les étapes, vous éviterez les conséquences d’une pose qui ne serait pas réalisé dans les règles de l’art : mauvaises étanchéité, grincement, anomalie de niveau ou d’aplomb qui pourraient rendre la porte de garage difficile à ouvrir, Euro Building Concepts vous aide pas à pas.

 

Porte de garage sectionnelle Hörmann

 

La porte de garage sectionnelle Hörmann est constituée de plusieurs panneaux articulés et fonctionne à la manière d'un volet roulant. Elle permet de coller au plus près des parois de votre garage et n'occupe que très peu d'espace. Idéal pour les petits garages. La porte de garage sectionnelle Hörmann est sans débordement extérieur, l'installation d'un système de motorisation est parfaitement adaptée.

 

Porte de garage sectionnelle à ouverture verticale

 

Les panneaux articulés se positionnent au plafond à l’aide de 2 rails horizontaux et de 2 rails verticaux.

 

Avantages :

 

Fonctionnelle.

Utilisation optimale de l'espace.

Excellente isolation thermique

Pas de débordement extérieur.

 

Commencer la pose

 

Fixez les rails verticaux:

Fixer à l’aide de clips les joints verticaux dans la cornière des rails verticaux. Positionner le panneau du bas en le positionnant de façon égale de part et d’autre de la baie.

Contrôler son horizontalité à l’aide d’un niveau à bulle, rectifiez si besoin à l’aide de cales en bois en les plaçant sous le joint du panneau. Si ont est contraints de mettre en place une cale pour rectifier l’horizontalité, il faudra utiliser la même cale pour relever le montant vertical du côté concerné.

Mesurer 50 mm dans le prolongement du panneau et faire un trait à l’aide d’un feutre. On répète l’opération de l’autre côté et on enlève le panneau.

Placer le talon extérieur du rail vertical sur le trait de feutre que vous venez de faire. Le maintenir en place à l’aide d’un serre-joint, Il faut examiner la verticalité du rail à l’aide d’un niveau à bulle, on réajuste si nécessaire.

Fixez le rail en position à l’aide des tirefonds et des chevilles fournis. Renouveler l’opération de l’autre côté. Les deux rails verticaux fixés, contrôler leur parallélisme en mesurant leur écartement à l’aide d’un mètre en haut et en bas.

 

Fixez le joint d’étanchéité horizontal:

 

Le joint haut assure l’étanchéité de la porte au niveau du linteau, la pose du joint est une étape importante afin d'assurer la bonne isolation de votre garage. Dans certains cas le joint peut être monté directement sur la porte.

On place le joint en applique contre le linteau (à fleur de l’ouverture), le maintenir en place à l’aide d’un serre-joint et le fixer à l’aide des tirefonds et des chevilles fournis. Il est possible que la baguette de joint haut soit plus longue que nécessaire, il est alors conseillé de la couper afin qu’elle vienne parfaitement se loger entre les deux joints verticaux pour former un carré de joint parfait.

 

Mise en place du ressort de traction:

 

On procède à la mise en place des flasques et des roulements pour accueillir le ressort de traction. Plusieurs positions sont possibles selon les cas, l’idéal étant que le ressort soit le plus proche du linteau possible. Les écrous doivent toujours être à l’extérieur. On répète l’opération des deux côtés. Dans certains cas et pour plus de facilité, il est préférable d’enfiler les roulements et les flasques sur l’arbre du ressort avant de le mettre en position.

Mettre en place le ressort de traction, poulie et ressort rouge à gauche et poulie et ressort noir à droite, certaines portes sont mono ressort. Il est souvent nécessaire de couper l’arbre du ressort s’il est trop long. (Placez les rondelles entre les poulies et le roulement). Fixer les paliers centraux du ressort à l’aide des tirefonds et des chevilles en les espaçant de (150 à 250 mm).

 

Equipement et mise en place du panneau du bas

 

Prendre le panneau muni du joint bas. Fixer les deux platines d’accroche du câble en bas du panneau au moyen des vis auto foreuses, les platines viennent à fleure du joint bas, enfilez un galet dans chacune des platines basses. Fixer les deux charrières latérales au moyen des vis auto foreuses en installant l’articulation de la charnière dans la gorge du panneau. Mettre en place de la même façon la charnière centrale sur les repaires de feutre. Placer la poignée. Une fois le panneau du bas équipé, l’enfilez dans les rails verticaux en passant les galets des supports bas par le haut des rails verticaux et descendez le panneau jusqu’au sol. Pour maintenir le panneau bas en position dans les rails verticaux, il faut associer les chevalets et les galets sur les charnières latérales. Il est préférable d’enfiler le galet dans le rail vertical, avant de fixer le support sur la charnière.

 

Installation des câbles de traction:

 

Prendre les câbles de traction et le serre câble, le placer à l’extrémité du câble en laissant dépasser 5mm de câble et écraser le serre-câble à l’aide d’un marteau pour l’emboiter si ce n’est pas déjà fait. Répéter l’opération sur le second câble. Une fois les serres câbles sertis, enfiler la boucle du câble dans la « queue de cochon » de la platine d’accroche du câble que vous avez fixée sur le panneau du bas. Installer le câble dans la gorge de guidage de la platine puis le faire remonter jusqu’à la poulie en le passant entre les rails verticaux et l’axe des galets de guidage.

Faire passer le câble entre le linteau et la poulie. Installer le serre câble derrière l’encoche qui se trouve sur le côté de la poulie. Entourer le surplus de câble dans les gorges de la poulie. Tendre le câble en faisant tourner la poulie sur l’arbre et serrer la poulie en position sur l’arbre à l’aide d’une clé de 10 ou d’une clé 6 pans selon le modèle de poulie. Penser à bien plaquer les poulies contre les montants verticaux. La tension du câble doit être suffisante pour que le câble reste en position dans la gorge de la platine d’accroche du câble sur le panneau du bas.

 

Equipement et mise en place des panneaux suivants:

 

Procéder à l’assemblage des panneaux suivants jusqu’à l’avant dernier inclus, en les réunissant au moyen des charnières, des galets et des charnières centrales fournis. Les panneaux sont numérotés sur le coté au feutre de bas en haut de 1 à X selon le nombre de panneau. Monter les supports de galet, pour plus de facilité, il est préférable d’enfiler le galet dans le rail vertical avant de fixer le support sur la charnière. Les supports de galets peuvent être placés dans les deux sens selon les cas. Leur course de réglage sur la platine de la charnière permet de régler le placage de la porte contre les joints verticaux. Régler le placage du panneau contre le joint pour que celui-ci soit correct et serrez les écrous des supports à l’aide d’une clé de 10.

 

Mise en place des rails horizontaux:

 

Il y à 3 types de rails différents selon la côte de retombée de linteau disponible. Rail standard, Rail double et Rail double pour linteau réduit avec fixation du ressort de traction à l’arrière pour linteau bas. Identifiez les rails fournis dans votre cas et procédez à leur installation.

Pour facilité le fonctionnement de la porte il est préférable d’incliner les rails de 2 à 3 %. Dans certains cas pose comme en linteau réduit + motorisation il n’est pas toujours possible de respecter cette consigne. Procéder à la mise en place et à la fixation des rails horizontaux à l’aide des vis. S’assurer que la jonction soit bonne et qu’elle ne gênera pas le passage des galets. Une fois les deux rails boulonnés, on fixe la cornière arrière à l’aide de vis auto foreuse pour obtenir le bon écartement des rails. Vérifier l’égalité des côtes, si elles ne sont pas égales rectifier. Fixer ensuite les pieds de suspente arrière pour maintenir les rails en position.

 

Mise en place du dernier panneau:

 

Procéder à la mise en place du panneau du haut à l’aide des platines et supports de galet haut. Avant de placer le galet dans son support ou dans sa platine, ne pas omettre d’enfiler les entretoises de guidage dans les deux galets haut pour réduire le jeu du tablier. Deux cas de figure peuvent se présenter selon le type de rails horizontaux fournis.

 

1er cas

Avec rails pour linteau standard : Support de charnière latérale sans retour supérieur, à fixer comme une charnière latérale

 

Second cas

Avec rails pour linteau bas ou réduit : Support de galet haut (platine simple). Pour plus de facilité de réglage final, nous vous conseillons de fixer temporairement ce support à l’aide de 2 vis auto foreuses dans les lumières centrales et placez les 4 vis périphériques à la fin du montage lorsque vous êtes sûr que la position de ce support soit optimale.

 

Tension du ressort de traction:

 

La tension du ressort de traction est l’étape la plus importante de l’opération de montage, elle aura une incidence immédiate sur le bon fonctionnement de la porte. Elle nécessite donc toute votre attention et votre vigilance. Se munir de deux barres de fer de 12 mm de diamètre et de 20 à 30 cm de longueur selon la retombée de linteau dont vous disposez, et d’une clé plate de 10. Vérifier que les ressorts ne sont pas serrés sur l’arbre ils peuvent l’être pour des questions de transport, s’ils le sont, desserrez-les à l’aide de la clé de 10. Procéder à la tension de l’un des ressorts en le bandant de bas en haut à l’aide de vos deux barres de fer en les introduisant successivement dans les trous prévus. Ne jamais relâcher la tension en cours de bandage.

 

Effectuer le nombre de tours nécessaires en fonction de la taille de votre porte. Le nombre de tours à réaliser est indiqué sur la plaque de charge de la porte. Le nombre de tours réalisés, serrer fortement le ressort sur l’arbre à l’aide d’une clé de 10. Renouveler l’opération de l’autre côté. Pour vous permettre de contrôler le nombre de tours que vous avez réalisés, un trait de feutre est présent sur chaque ressort. Une fois le ressort bandé correctement, vous devez retrouver sur chaque ressort autant de spirales réalisées par le trait de feutre que de tours de ressort nécessaires.

 

Mise en service des parachutes de sécurité de rupture de ressort:

 

Placer la roue crantée de sécurité sous le crochet de rupture, en l’alignant sous celui-ci et en la serrant en position à l’aide des vis. Réitérez l’opération de l’autre côté. Dans certains cas il est possible que vous soyez obligés de percer l’arbre à l’aide d’un foret pour aider la vis pointaux à transpercer l’arbre, pour ne pas qu’elle dépasse de la roue crantée et qu’elle vienne gêner le fonctionnement du ressort. Sachez qu’il existe plusieurs modèles de parachute de rupture de ressort selon la taille de la porte, mais leur principe de fonctionnement est toujours identique: blocage de l’arbre de ressort en cas de rupture ou de défaillance d’un ressort. En fonctionnement normal le cliquet du parachute reste en suspension au dessus de la roue cranté, il ne tombe dans la roue cranté uniquement en cas de rupture ou de défaillance du ou des ressorts.

 

Montage du ressort arrière :

 

Tenir compte de cette étape de montage uniquement si vous vous disposez d’une retombée de linteau comprise entre 100 mm et 130 mm.

Pour réaliser le montage du ressort à l’arrière, il faut disposer des accessoires nécessaires à l’installation (paliers supplémentaires, poulies de renvoi, câbles de grande longueur….). Positionner le ressort et le fixer à l’arrière des rails horizontaux en respectant les couleurs des poulies et des ressorts (rouge à gauche et noir à droite). Fixer le palier central et les paliers supplémentaires sur la structure à l’aide des vis fournies. Installer les poulies de renvoi de câble à l’avant dans le prolongement des rails verticaux en les plaçant à l’aplomb de l’accroche basse du câble. Installer les poulies arrière en les alignant avec les poulies de renvoi avant.

Accrocher les câbles sur leur support d’accroche bas, les faire remonter derrière les galets de guidages de la porte, les passez dans les poulies de renvoi et glisser les serres câbles dans les encoches des poulies arrières. Prés tendre les câbles en donnant un tour de poulie à la main, puis serrer les poulies sur l’arbre à l’aide d’une clé de 10. Contrôler le bon alignement des poulies et des câbles, rectifier si nécessaire. Procéder à la tension des ressorts.

 

Contrôle du bon fonctionnement de la porte:

 

Le contrôle de la porte s’effectue en procédant à une répétition d’ouverture et de fermeture. Vérifier le bon équilibrage de la porte, elle doit parfaitement porter au sol sur toute la longueur du joint bas. Si cela n’est pas le cas rectifiez l’équilibrage en jouant sur le réglage de la « queue de cochon » de la platine d’accroche du câble.

Contrôler le bon déplacement des galets dans les rails de guidage afin qu’ils ne rencontrent pas de points d’accroche. Si cela était le cas pallier immédiatement au problème. Evaluer si la tension des ressorts est satisfaisante pour le bon fonctionnement de la porte. Si besoin rectifiez la tension des ressorts en rajoutant ou en supprimant quelques quarts de tours. Une porte dont les ressorts sont correctement tendus, doit quasiment monter toute seule après que vous l’ayez aidée à parcourir la moitié de sa course.

Une fois ces vérifications faites et le bon fonctionnement de la porte constaté, vous pouvez procéder à la mise en place des options : Verrou, serrure, poignée. Retirer le film de protection des panneaux.

 

Pour plus d’info télécharger la documentation technique et notice de pose sur www.hormann.fr